Le Moyen-Age


Le Moyen Age

Picquigny

Au cours de l’Histoire, la Picardie, terre de frontière, a fait l’objet de nombreuses invasions ennemies. De par sa proximité avec Amiens et sa position stratégique, Picquigny, dès le XIe siècle, fait partie des villes places fortes qui gardent le cours de la Somme.

La seigneurie de Picquigny est au Moyen Age l’une des principales et des plus belles du royaume, par son étendue, ses domaines, ses droits singuliers et le nombre de ses vassaux.

Ce village, situé au nord ouest d’Amiens, possède encore aujourd’hui un certain cachet moyenâgeux, avec quelques maisons typiques de l’époque, et de larges et grands escaliers de pierres en grès qui vous mèneront jusqu’à la somptueuse collégiale et aux vestiges de l’important château.


Le Château et la collégiale

Classé Monument Historique, le château date du XIe siècle et fut la propriété des Seigneurs de la ville, Vidames d’Amiens jusqu’au XVIIIe siècle. Il fut reconstruit au XIVe siècle et complété aux XVIe et XVIIe siècles. Aujourd’hui, on peut encore y admirer la cuisine, les caves et la prison.


                            

                                      Sceau des vidames d'Amiens, les seigneurs de Picquigny


Dans l’enceinte du château, la Collégiale Saint Martin fut classée Monument Historique en 1906. Il s’agit de l’ancienne chapelle castrale, fondée par Eustache de Picquigny, premier Vidame d’Amiens, en 1066.


La guerre de Cent Ans

La Guerre de Cent Ans est une série de conflits qui a opposé la France et l’Angleterre de 1337 à 1453 pour des questions de succession au trône de France. En 1470, Picquigny a été la cible de Duc de Bourgogne, Charles le Téméraire, décidé à passer la Somme pour s’emparer d’Amiens ralliée à Louis XI. Picquigny et le château sont incendiés. Le 29 aout 1475, c’est à Picquigny, sur l’Ile de la Trève, que fut signé entre le Roi de France et le Roi d’Angleterre le Traité de Paix qui mit fin à la Guerre de Cent Ans. Philippe de Commines raconte cet événement : "Alors fut apporté le missel, et les deux rois posèrent une main dessus, et l'autre main sur la vraie croix. Et ils jurèrent tous deux de tenir ce qui avait été décidé entre eux : une trêve de neuf ans, s'étendant aux alliés de part et d'autre, et l'engagement de procéder au mariage de leurs enfants..."




Crouy Saint Pierre

 

L'Abbaye du Gard 

Fondée par Gérard de Picquigny en 1137, l'abbaye se situe dans un site boisé à 3km à l’ouest de Picquigny. Cette abbaye cistercienne du Gard a été ravagée et ruinée par la guerre de Cent ans. Mazarin et Talleyrand Périgord comptèrent au nombre de ses abbés. L’église dont il reste aujourd’hui les vestiges a été reconstruite en 1818 et un nouveau monastère des chartreux a été créé sur le site en 1869. C’est en 1967 que les Frères auxiliaires du clergé ont entrepris sa restauration. Depuis trois ans l’abbaye a été vendue. Des appartements y ont été aménagés.



                     


                                 Jardin d’agrément de l’abbaye - 1969 INSCRIPTION MH








Virginie et Alexandre vous souhaitent bienvenue !


Virginie est tombée sous le charme de la vallée de la Somme. Elle saura vous guider pour préparer votre séjour et passer un agréable moment chez nous !
Alexandre
aime pratiquer des activités de loisirs. Demandez-lui conseils sur les balades vélos, canoës, bateaux électriques...
 
 
La maison éclusière d'Ailly-sur-Somme : une halte touristique sur les bords de Somme 

 

Newsletter
Recevez notre lettre d'informations.
Je m'abonne
Je me désabonne
Office de Tourisme Nièvre et Somme

11, rue du Pont
80470 Ailly sur Somme
tél/fax : 03 22 51 46 85

                                     

amiens-ouest-tourisme © tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour créer site e-commerce