Picquigny, le château, la collégiale



La petite ville de Picquigny est sans aucun doute la localité la plus intéressante des environs d'Amiens au point de vue de l'art et de l'Histoire.






La ville de Picquigny


Picquigny possède encore aujourd’hui certains traits de son passé prestigieux.
Cette place forte du Moyen-âge qui s'étend le long des rives de la Somme est bâtie en amphithéâtre sur les verdoyants coteaux de la vallée.

Propice à la promenade, levez les yeux et découvrez au détour d'une rue, à l'angle d'une maison typique, des niches contenant des statues de Saints. 

Continuez votre balade en empruntant les larges et grands escaliers de grès qui vous mèneront jusqu’à la somptueuse collégiale et aux vestiges de l’imposant château.




Le château

Erigés depuis des siècles sur les hauteurs de la Vallée de la Somme, les vestiges du château de Picquigny restent pittoresques et imposants.

Pour apprécier pleinement la grandeur passée de ce château faites le tour de son enceinte et montez jusqu'à la monumentale porte de la barbacane d'où vous aurez une superbe vue sur la vallée de la Somme.
Cette porte qui fut jadis un pont levis fortifié reste le symbole de la puissance militaire du seigneur de Picquigny. La haute et impressionnante façade du corps de logis sur votre droite en est un autre témoin.

Ensuite prenez le temps de longer les fortifications qui vous mèneront à la porte du Gard et au pavillon Sévigné de style Renaissance.

Pour la petite histoire, le pavillon fut nommé ainsi en l'honneur de Madame de Sévigné, cette femme de Lettres qui séjourna, en avril 1689, quatre jours au château de Picquigny. A l’occasion d’une lettre à sa fille, Mme de Sévigné y compare le château à celui de Grignan, et y évoque la Somme, « Nous vînmes ici dans un château, où tout l’orgueil de l’héritière de Picquigny est étalé. C’est un vieux bâtiment élevé au-dessus de la ville, comme à Grignan ; un parfaitement beau chapitre comme à Grignan ; un doyen, douze chanoine ; je ne sais si la fondation est aussi belle, mais ce sont des terrasses sur la rivière de la Somme qui fait cent tours dans les prairies, voilà ce qui n’est pas à Grignan ».
Henri IV et Richelieu ont également dormi au château de Picquigny.
 


         




La collégiale

Si vous êtes au château de Picquigny, alors il ne faut pas repartir sans avoir vu la collégiale de Picquigny. Située dans l’enceinte du château, et plus précisément dans la basse cour, la Collégiale Saint Martin, ancienne chapelle castrale, est un monument qui vaut la peine qu'on lui consacre un peu de temps !


Pour la trouver, il faut faire le tour des fortifications du château et passer la porte du Gard, une porte en arc brisé flanquée de deux petites tourelles. Et maintenant c'est le dépaysement assuré !       
Avec un peu d'imagination vous pourrez vous retrouvez dans un autre monde, celui des seigneurs de Picquigny.  Cette atmosphère douce et sereine incite à flâner autour de la Collégiale. Tendez l'oreille, vous pourrez peut être entendre les somptueux chants grégoriens ! Puis arrêtez-vous quelques instants à l’ombre pour respirer ces bonnes odeurs des fleurs de tilleuls et contempler l'architecture de la Collégiale.

La blancheur de ses murs s'explique par le fait que la collégiale de Picquigny fut construite, comme la cathédrale d'Amiens en pierres calcaires extraites des carrières de La Chaussée Tirancourt.

Poussez la porte latérale nord surmontée d'un fronton de style classique et pénétrez dans la collégiale.
Vous serez frappés par la luminosité de la nef du XIIIe siècle éclairée par d'étroites fenêtres en arc brisé. Les cinq travées de la nef reposent sur des colonnes massives aux chapiteaux ornés de crochets et de feuilles d'eau.

A droite de l'autel, avant la chapelle St Sébastien, dirigez votre regard vers le sol, vous y découvrirez une pierre avec un chevalier. Il s'agit d'une gravure inspirée d'un sceau des seigneurs de Picquigny. Dessous, un escalier descend sous la chapelle, c'est une crypte scellée dans les années 1970 où l'on a retrouvé les corps du seigneur Charles d'Ailly et de son épouse Charlotte d'Ailly.


Puis rendez-vous dans la chapelle Saint Sébastien, levez la tête pour découvrir la croisée d’ogives si particulière avec le
blason de Picquigny et le blason des rois de France agrémentés des rayons de soleil.
Dans cette chapelle, vous ne serez certainement pas insensible à l'ambiance qui s'en dégage ! Une ambiance solennelle, provoquée par l'enduit des murs à la peinture noire qui y était déposée lors du décès d’u
n seigneur.

La fenêtre sud et son vitrail ont été restaurés ainsi qu’un tableau représentant Saint Charles Borromée.

      
Les "trésors" retrouvés de la collégiale

En passant par la chapelle de la Vierge vous pourrez découvrir le "trésor de la Collégiale", un ensemble remarquable de sept statues baroques en bois, récemment restauré.

En sortant de la collégiale passez par les atypiques escaliers Saint Jean ou Saint Martin. De larges escaliers de grès bordés de maisons installées sur le flanc de la falaise ou adossées au murailles du château vous mèneront au centre ville.



L'ile de la Trêve

Faites un petit détour par la base de nautique de Picquigny, vous pourrez apercevoir sur la vieille Somme l’île où fut signé le traité de paix qui mis fin à la Guerre de Cent Ans, le 29 août 1475, entre le roi de France Louis XI et Edouard IV, roi d'Angleterre.


 Enfin profitez d'une terrasse d'un café de Picquigny pour prendre un pot bien mérité !



Informations pratiques

Le château de Picquigny 
Le château est ouvert du mercredi 12 juillet au dimanche 27 août 2017
Visites guidées chaque après-midi, départs à 15h - 17h
Visites insolites aux chandelles les vendredis soir de juillet, août, septembre 21h30

Tarifs des visites guidées et des visites insolites :
Enfant de 5 à 15 ans 5€
Adulte 16 ans et plus 7,20 €
Visites insolites 8


La collégiale de Picquigny
La Collégiale est ouverte en hors saison sur Rendez-vous et tous les après-midi en juillet et août de 14h30 à 17h30.
Ouverture le week-end des journées du patrimoine.
Durée de la visite libre de la collégiale 30 à 45 mn.

Pour en savoir plus sur l'Histoire de Picquigny découvrez le site historique de Jean Pierre Delory


Contact :

Office de tourisme Nièvre et Somme
Tel : 03 22 51 46 85
Mail : officedetourisme@nievresomme.fr




Patrimoine      
Balades          
Loisirs découvertesBrochure



Virginie et Alexandre vous souhaitent bienvenue !


Virginie est tombée sous le charme de la vallée de la Somme. Elle saura vous guider pour préparer votre séjour et passer un agréable moment chez nous !
Alexandre
aime pratiquer des activités de loisirs. Demandez-lui conseils sur les balades vélos, canoës, bateaux électriques...
 
 
La maison éclusière d'Ailly-sur-Somme : une halte touristique sur les bords de Somme 

 

Newsletter
Recevez notre lettre d'informations.
Je m'abonne
Je me désabonne
Office de Tourisme Nièvre et Somme

11, rue du Pont
80470 Ailly sur Somme
tél/fax : 03 22 51 46 85

                                     

amiens-ouest-tourisme © tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - solution pour créer site e-commerce